Pratique méditative - Un potager bio dans la maison : guide d’éco-jardinage en intérieur de Léon-Hugo Bonte

Un potager bio dans la maison: guide d’éco-jardinage en intérieur de Léon-Hugo Bonte

Partager l'article sur
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment faire un potager bio dans la maison? Telle est la question que tente de répondre Léon-Hugo dans son guide d’éco-jardinage en intérieur publié aux éditions Mama. A vous les herbes aromatiques bio à porter de main pour agrémenter de nombreuses saveurs vos plats en deux, trois coups de ciseaux 😉
Ou encore avoir le plaisir de cultiver les fruits et légumes du jardin à l’intérieur de votre habitat.

Avec les premiers rayons de soleil qui annoncent le début du printemps, cette fois, c’est la bonne, cette année vous allez développer votre main verte, et ce même si vous n’avez pas de jardin. Vous vous vous l’êtes promis, juré cette année rien ne vous arrêtera! Même pas peur de votre chat ou de vos douleurs lombaires!

Mais par où commencer si vous n’avez jamais pratiqué ? Ou si encore vos herbes aromatiques achetées en pot ne durent jamais trop longtemps… non pas pour les avoir dévorées, mais plutôt par un manque d’attention… car vous n’arrivez pas à les garder plus de deux semaines… et encore deux semaines, ça relève du miracle ! Il vous faut un guide, mais lequel choisir pour passer à l’action sans vous prendre la tête, et surtout être sûr d’obtenir des résultats?

Le saviez-vous?

Le jardinage a de nombreux points communs avec la lecture. Comme cette dernière, le jardinage est un très bon anti-stress qui permet de se détendre. Il est propice à une “pratique méditative, durant laquelle, concentré sur l’action, rempoter, semer ou arroser, on en vient, oh miracle, à arrêter de penser ou en tout cas à penser moins ou mieux.” (Léon-Hugo Bonte – Un potager bio dans la maison : guide d’éco-jardinage en intérieur)
Comme la lecture, le jardinage rend plus empathique du fait de prendre soin de ses plantes… Le jardinier en herbe développe un grand sens de l’observation. Tout comme une séance de lecture nocturne, jardiner facilite le sommeil 😉
Le jardinage comme la lecture profite à notre santé. L’hortithérapie, encore peu connue en francophonie, bien que fondée à la fin du XVIIIème siècle par le psychiatre américain Benjamin Rush, est utilisée pour accompagner le traitement de l’autisme, des migraines, de la dépression profonde, de l’épilepsie ou encore pour soutenir les personnes atteintes d’Alzheimer. En France, de nombreux hôpitaux sont dotés d’un jardin thérapeutique permettant aux patients et à leur famille de se réunir pour travailler la terre. Jardiner est « susceptible de prévenir l’émergence de certains troubles ou d’une dépendance, d’infléchir le cours de certaines pathologies (neurologiques, psychiatriques), d’améliorer les conditions de vie » résume Denis Richard, chef de service à l’hôpital Henri Laborit à Poitiers, auteur de Quand jardiner soigne: initiation pratique aux jardins thérapeutiques paru chez Delachaux et Niestlé en 2011. (Source)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment les paroles de chansons peuvent-elles nous aider à lire en nous?

Un potager bio dans la maison : guide d’éco-jardinage en intérieur

Suivez le guide, l’auteur vous explique tout de A à Z. A commencer par les différentes méthodes de culture intérieure – hydroponie, aquaponie, terraponie et bioponie – pour vous permettre de choisir celle qui vous correspondra le mieux. Cela étant, rien ne vous empêche de mixer plusieurs méthodes d’autant plus si vous avez un aquarium chez vous. 😉

Extrait de la quatrième de couverture

L’auteur donne ici les clés pour cultiver en intérieur des plantes comestibles, aromatiques ou médicinales, ainsi que des végétaux souvent peu connus, mais d’un grand intérêt nutritionnel, ornemental ou gustatif. Ce manuel permet de réaliser en toute saison des cultures saines qui tiennent compte des relations de l’être humain avec le monde végétal et le cosmos. Véritable guide pratique de compagnonnage avec les plantes, ce livre permet de produire à domicile, de façon économique, une alimentation pleine de vie et d’énergie… tout en s’offrant le plaisir d’observer la nature à l’œuvre.

Les plus de ce livre :

  • ses tutoriels illustrés pas à pas
  • ses fiches encyclopédiques vulgarisées pour chaque plante présentée
  • ses recettes de cuisine
  • la liste des magasins de référence pour trouver le matériel

Pour vous faire une idée plus complète du contenu de ce livre, voici le sommaire:

Table des matières

Jardiner bio en bande dessinée de Denis Lelièvre dit “Pic”

Si vous avez du terrain, ou si vous êtes plus BD humoristique que guide, je peux aussi vous conseiller Jardiner bio en bande dessinée de Denis Lelièvre dit “Pic”. Contrairement au guide cité plus haut, cette BD n’offre pas de fiche d’identité des plantes, ni de liste de boutiques pour trouver le matériel à se procurer, ni de recettes. Il contient moins de tutoriels…

Cependant, il aborde non seulement la culture en intérieur, mais aussi celle en extérieur. Et donne de nombreux arguments pour passer à la culture bio. Ce passage peut permettre d’aborder facilement cette thématique avec vos enfants ou petits-enfants pour éveiller leur conscience.

Pour vous faire une plus large idée de son contenu, vous pouvez consulter le sommaire (PDF) sur le site de l’éditeur.

Mon avis sur ces 2 ouvrages

Dans tous les cas, vous aurez du plaisir à les feuilleter, à les lire. Ils vous aideront à trouver la motivation de mettre en pratique. A vous le plaisir de cultiver, de voir pousser, de récolter, de cuisiner avec, de déguster en sachant que vous avez un petit geste pour la planète.

Passez à l’action

Une fois votre lecture terminée, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action ! Sans quoi rien ne sert de lire si vous n’appliquez pas rapidement les conseils de l’auteur qui ont raisonné en vous

Etape 1

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir votre solution de potager bio en intérieur (ou en extérieur), de lister ce que vous voulez y faire pousser, de trouver le matériel nécessaire et de vous y mettre!
Rien ne vous empêche de mixer les méthodes si vous voulez vous assurer une récolte. Tout dépendra de la place disponible dans votre intérieur et de votre budget.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  [Harcèlement scolaire] "Les DIY de Maélie: des papillons dans le ventre" - Marilou Addison

Etape 2

Après avoir semé ou replanté vos semis, vous n’aurez plus qu’à prendre le temps de contempler entre deux séances d’entretien et de coupe, votre jardin intérieur (oui, oui, vous pouvez y voir une métaphore! 😉 pour vous accorder une pause méditative pour vous retrouver et prendre de la distance avec vos préoccupations du moment.

L’auteur Léon-Hugo Bonte partage son rituel. Je le cite:

“Une pratique intéressante consiste à s’asseoir face à son jardin, à se laisser aller à une respiration profonde et calme, et à observer les plantes avec les yeux légèrement plissés. Le vécu de chacun est toujours différent, conditionné par ses croyances, ses habitudes de vie et ses expériences.

Personnellement, après quelques minutes de ce processus, je vois et sens les plantes respirer avec moi, dans une chorégraphie subtile, vibrante et bienfaisante. Une variante se fait en tenant délicatement la tige d’une plante dans sa main. Ce type de pratique peut particulièrement porter ses fruits en intérieur, les plantes poussant hors-sol, coupées du lien direct avec la Terre et sous un toit, avec un accès limité aux rayonnements cosmiques. Elles profitent aussi alors du magnétisme que nous générons.”

Léon-Hugo Bonte

Etape 3

Il ne vous reste plus qu’à savourer vos plats fièrement agrémentés par vos plantes cultivées par vos soins. 😉

Récapitulatif des deux ouvrages présentés dans cet article

Vous avez aimé cet article?
Vous pensez qu’il peut aider plus d’une personne autour de vous à se mettre à jardiner?
Alors, diffuser le !🙂

💌 Merci pour eux!

*****

Merci au service presse des Editions Mama de m’avoir fait confiance en acceptant de me mettant à disposition ces deux ouvrages. Ce partenariat m’a permis de vous offrir cette analyse livresque qui j’espère vous aidera à démarrer votre potager bio et à profiter de tous ses bienfaits :o)
Je reste à votre disposition pour vous aider sur le chemin du développement personnel par la lecture. Vous pouvez me poser vos questions en commentaire de cet article ou via le formulaire de contact.
Au plaisir d’échanger,
Sarah


Partager l'article sur
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions sur “Un potager bio dans la maison: guide d’éco-jardinage en intérieur de Léon-Hugo Bonte”

    1. Merci Marie pour ton témoignage !
      Il me tarde de faire partie d’un jardin collectif… La liste d’attente est longue…
      En attendant, la culture en intérieur est un bon début, et permet déjà de profiter des bienfaits du jardinage.
      Certes sans le bol d’air frais 😉 mais ça permet tout de même de s’aérer l’esprit. 🌞

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.